Recrutement de l’Equipe de Football de la SD UNAF MEURTHE ET MOSELLE

Cher Amicaliste,

Si vous avez du temps libre et souhaitez partagé un moment de convivialité, notre équipe de football recrute des joueurs ou joueuses. Pour ce faire, vous pouvez vous présenter, les lundis, à partir de 19 h 00, au stade Roger Bambuck, de Villers Les Nancy où contacter Lionel DRU à son adresse mail : lionel-dru@hotmail.com ou par téléphone : 06 51 16 90 42.

Nous comptons sur vous.

Le Comité de la SD UNAF MEURTHE et MOSELLE

 

Communiqué de presse du Président National Jean-Jacques DEMAREZ

L’UNAF lance un énième appel aux secours

En deux jours, le 1er et le 3 février, aux deux extrémités de la France, Hauts de France et Méditerranée, dans deux catégories habituées de ces méfaits, U17 et Futsal, deux arbitres dont un jeune, se sont retrouvés au sol.

A VILLENEUVE D’ASQ, le gardien de but de l’équipe futsal de ROUBAIX, mécontent d’une décision de l’arbitre, l’a roué de coups. L’arbitre recroquevillé sur lui-même, a été touché à la tête, aux jambes et aux mains. Il a perdu connaissance et a été transporté à l’hôpital.

Dans le VAR, un jeune arbitre de 22 ans, suite aux coups reçus par un joueur U17, est ressorti de l’hôpital avec 21 jours d’I.T.T. et un bras cassé.

Trop c’est trop et l’UNAF est ulcérée de voir que de tels comportements récurrents perdurent sans aucune réaction des instances fédérales. Toutefois, elle se réjouit et remercie monsieur BRONGNIART Bruno, Président de la Ligue des Hauts de France, d’avoir suspendu jusqu’à nouvel ordre le championnat futsal, en attente d’une réunion avec les clubs concernés.

Le président national de l’UNAF, Jean-Jacques DEMAREZ, s’est empressé d’appeler ces deux pauvres victimes et se dit inquiet quant aux nombres d’appels téléphoniques qu’il reçoit d’arbitres voulant mettre un terme à leur passion face à cette recrudescence de la violence.

L’UNAF espère que ces deux voyous ne pourront à jamais remettre un pied sur un terrain de sport dont ils bafouent les valeurs.

L’UNAF va demander en urgence que tous les responsables de la fédération, les rejoignent autour d’une table ronde, pour enfin prendre conscience de la gravité des faits et prendre les décisions assez dissuasives pour tenter d’éradiquer ce fléau qui gangrène notre sport.

Si le monde professionnel respectait un peu plus nos arbitres de l’élite, peut-être que nos 26000 arbitres du monde amateur seraient eux aussi mieux respectés.

Interview de Kévin Branger

      Aucun commentaire sur Interview de Kévin Branger

Pour mieux connaître les arbitres adhérents de l’UNAF, le comité vous propose de retrouver régulièrement l’interview d’un adhérent.

Aujourd’hui, Kévin BRANGER.

Peux-tu nous raconter ton parcours dans l’arbitrage ?
« J’ai commencé à 17 ans, en 2000. Je suis rapidement devenu JAL(Jeune Arbitre de Ligue ndlr), en 2001. Malheureusement, j’ai arrêté l’arbitrage en 2006 alors que j’étais candidat JAF (Jeune Arbitre Fédéral ndlr). La coupure a duré 9 ans. Je suis revenu à l’arbitrage en 2015, en étant candidat D2 la même année. Ayant fini meilleur candidat à l’examen, j’ai été nommé arbitre D1 au mois de juillet 2017. »

Quelles sont tes motivations pour aller arbitrer tous les week-end ?
« J’aime participer à un match, dans un contexte différent que celui de joueur. Cela compte dans ma vie. C’est d’ailleurs pour cela que j’ai repris l’arbitrage : ça fait du bien, on peut décompresser. »

Quels sont tes meilleurs souvenirs ?
« Je me souviens de mon premier match de U15 nationaux en 2003, j’arbitrais l’ASNL. Pablo CORREA était venu à la fin du match offrir un maillot pour mon père, qui avait un problème de santé une semaine avant. J’ai apprécié le geste. Aussi, cette année avec ma reprise suite à une opération ! »

Des souvenirs un peu moins bons ?
« J’en ai deux. Un match à Croismare qui ne s’était pas bien passé et le pneumothorax qui a amené une opération. Heureusement, j’ai depuis repris et ça se passe bien ! »

Quel est ton modèle dans l’arbitrage ? Pourquoi ?
« Je dirais Pierlugi COLLINA. J’adore le style qu’il avait sur le terrain. Il respectait les joueurs et les joueurs le respectaient en retour. Actuellement en France, je pense à François LETEXIER : il semble très mature pour son âge et est déjà arbitre international ! Il sait se faire respecter sur le terrain. »

Pour conclure, quels sont tex objectifs, les perspectives que tu imagines pour toi dans l’arbitrage ?
« Objectif numéro 1 : prendre du plaisir ! Après, j’aimerais faire une saison pleine, sans pépin physique. Je veux être à fond en tant qu’arbitre D1, pour peut-être envisager la candidature Ligue plus tard. »

Propos recueillis par L.B.