Courriers aux arbitres adhérent(e)s et non adhérent(e)s

Chèr(e) adhérentes, Chèr(e) amies, Chèr(e)s Collègues,

Nous voici au crépuscule de cette saison 2017/2018 et le moins que l’on puisse dire, c’est que du point de vue arbitral ce ne fut pas une saison qui restera dans nos cœurs.

En effet elle ne sera pas celle qui aurait pu voir le commencement d’une prise en compte réelle par nos dirigeants du problème, de plus en plus récurrent, des incivilités toujours constatées envers les arbitres. Le groupe de travail qui devait travailler sur les solutions pouvant être mises en œuvre (dont la plupart proposées par l’UNAF) afin d’essayer d’endiguer cette montée des violences de tous ordres, ne s’est pas réuni une seule fois… ! Ce n’est vraiment pas, manifestement, la priorité de nos dirigeants ! Les commissions de discipline font dans l’ensemble, leur travail lorsqu’il s’agit d’atteintes à l’intégrité physique des arbitres mais il faut néanmoins regretter fortement que l’article 33 du barème des sanctions (qui prévoit une aggravation de 50% par rapport au barème fédéral des faits délictueux les plus graves) fasse l’objet d’un refus d’application par certains présidents de District ! Alors qu’il a été voté à l’unanimité lors de l’AG de la Ligue Grand Est de Football du 1er juillet dernier !

Pour « couronner » le tout nous venons d’apprendre que pour le Territoire Lorrain uniquement (bonjour l’unité dans la Ligue Grand Est de Football !) les indemnités d’arbitrage risquent de baisser pour les arbitres R 3 ainsi que pour toutes les catégories de jeunes arbitres de ligue, alors que la Lorraine est déjà à la dernière place au niveau national dans la comparaison avec les autres régions françaises ! A ce jour, nous n’avons pas reçu les indemnités définitives de la LGEF pour les 3 prochaines saisons.

Si vous voulez que nous puissions vous défendre sur tous les plans (lutte contre les violences – respects des barèmes disciplinaires – indemnités d’arbitrage justes et égales aux autres territoires de la Ligue G.E….) il faut absolument réagir. Un courrier a été remis au Président de la LGEF part Hervé BOILLOT, Président de la SR UNAF GRAND EST.

Malheureusement, si nous ne sommes toujours pas « entendus » nous vous préviendrons de la mise en œuvre d’autres actions (indisponibilités massives pour les premiers matchs de la saison par exemple dans le respect de la procédure).

Le Comité de la SD UNAF MEURTHE ET MOSELLE

 

Interview de Gabriel Chiaffitella

Pour mieux connaître les arbitres adhérents de l’UNAF, le comité vous propose de retrouver régulièrement l’interview d’un adhérent.

Aujourd’hui, Gabriel CHIAFFITELLA.

Peux-tu nous présenter ton parcours dans l’arbitrage ?
« Je suis arbitre depuis deux saisons. J’ai passé l’examen de district début novembre 2016 et à la fin du mois j’étais sur les terrains. Dès ma première saison, j’ai été candidat JAL. C’est inédit, c’est un chance pour moi. Je serai nommé Jeune Arbitre de Ligue au 1er juillet prochain. »

Ton père est arbitre assistant spécifique. Cela a-t-il joué un rôle dans ton engagement et envisages-tu de devenir spécifique un jour ?
« J’allais toujours voir mon père arbitrer lorsqu’il était au niveau national, en CFA. J’assistais aux consignes dans le vestiaire. Je me suis toujours dit : si j’arrête le football je me lance dans l’arbitrage. C’était donc pour moi une évidence. Grâce à lui j’ai tout de suite eu les bases. Pour le moment, je ne me pose pas la question pour devenir spécifique. J’espère pour le moment faire le meilleur parcours possible en tant qu’arbitre central. »

Tu as arbitré cette saison en District et en Ligue. Quelles sont les différences entre les deux ?
« Ce n’est pas la même manière d’arbitrer. En Ligue, il faut laisser jouer, fluidifier le jeu. En District on siffle plus, il faut parfois hacher plus le jeu. Au niveau du comportement, cela dépend des équipes, pas du niveau où elles évoluent. En Ligue il faut savoir mieuxadapter son arbitrage en fonction des équipes. »

À qui penses-tu avoir droit pour ta première saison en Ligue ?
« Je sais que je vais vivre de belles expériences. Pour moi, atteindre ce niveau après trois ans d’arbitrage, c’est magnifique. Le fait d’avoir toujours deux assistants officiels, c’est aussi une bonne chose. Pour progresser, je devrai faire attention à tous les détails relevés par les observateurs. Je sais que je vais prendre beaucoup de plaisir. »

Peux-tu nous citer un bon et un mauvais souvenir ?
« Ni l’un, ni l’autre. J’ai eu des matchs plus ou moins tendus mais pas de mauvais souvenir. Pour moi, le bon souvenir de la saison va être la finale de District U15 à venir, où je serai assistant. »

Avec C. TURPIN à la Coupe du Monde et B. BASTIEN récemment nommé dans le groupe élite de l’UEFA, penses-tu que cela va changer les mentalités et valoriser l’arbitrage ?
« C’est une fierté de voir B.BASTIEN, arbitre lorrain, au plus haut niveau. C’est quelqu’un de très bien. La mentalité est comme elle est, celui qui veut critiquer critiquera toujours. Il ne faut pas les écouter. Le mieux est que l’arbitrage français soit valorisé sur la scène internationale. C’est unplaisir et une fierté de voir ça. Ça donne des rêves. »

Propos recueillis par L.B.